Séquelles amaigrissement

Les amaigrissements massifs par régime ou après gastroplastie, si ils améliorent considérablement l’état de santé général du patient, génère des séquelles tant esthétique, que fonctionnelle et finalement psychique, du fait d’un excès de peau global.

La prise en charge chirurgicale de ces séquelles nécessite la plupart du temps des interventions au niveau, du ventre, des bras, des cuisses et de la poitrine.

Seul un examen clinique lors d’une première consultation permet au Dr Martin d’établir un diagnostic et mettre en place le projet chirurgical.
A l’aide de schémas et de photographies, il vous explique le but de l’intervention, vous montre le résultat recherché et l’emplacement de la cicatrice.

Une deuxième consultation est fixée avec vous pour vous laisser le temps de réfléchir à la proposition thérapeutique. Une fois que la décision est prise, le chirurgien remplit avec vous la demande d’entente préalable avec la Sécurité Sociale.

En quoi consistent ces chirurgies ?

La chirurgie plastique et esthétique de la séquelle d’amaigrissement consiste à retirer la peau en excès et remettre en place les structures anatomiques. Elle est souvent associée à une lipoaspiration complémentaire.
Elles comprennent :

  • L’abdominoplastie, voire le bodylift
  • Le lifting de cuisse ou cruroplastie
  • Le lifting de bras ou brachioplastie
  • La chirurgie de la poitrine par cure de ptose complétée par une augmentation mammaire par graisse ou prothéses si besoin.

Si ces chirurgies permettent d’obtenir des résultats spectaculaires, il s’agit néanmoins d’interventions de chirurgie plastique lourde et délicate, qui ne s’adresse pas à tout le monde.

Y a t’il une prise en charge par la Sécurité Sociale ?

La prise en charge par la Sécurité Sociale est soumise à de nombreux critères non négociables et n’est possible, sous réserve de l’accord du médecin conseil, que pour le ventre, les bras et les cuisses, toutes les autres localisations ne sont pas prises en charge et notamment la poitrine. En cas de refus par votre caisse primaire d’assurance maladie, les prestations liées à l’opération (bilan pré-opératoire, hospitalisation, anesthésie, chirurgie, infirmière, antalgiques, gaines, bas de contention) sont entièrement à votre charge, ainsi que les éventuelles complications médicales et arrêt de travail.

Comment se déroulent ces interventions?

L’intervention chirurgicale est réalisée par le Dr Eric Martin :

  • Hospitalisation: 2 à 5 jours
  • Anesthésie : générale
  • Durée de l’intervention : de 1h30 à 3h en fonction des interventions

Que se passe-t-il après ?

Les douleurs post-opératoires sont variables mais supportables. La prise d’antalgiques adaptés pendant quelques jours est souvent nécessaire.

  • Pansements : pendant 15 jours
  • Gaine de soutien à porter pendant 4 à 6 semaines, jour et nuit
  • Bas à varices pour prévenir les risques de phlébite
  • Consultation de contrôle par le Dr Martin 2 semaines après l’intervention
  • Deuxième visite au bout de 3 mois, puis en fonction de l’évolution
  • Arrêt de travail à prévoir : de 2 à 4 semaines
  • Cicatrice : ne pas exposer au soleil avant 3 mois

MISE EN GARDE ET RISQUES DE COMPLICATIONS

Lors de la première consultation, le chirurgien vous informe sur les dangers potentiels, en dehors des risques liés à toute anesthésie .
La première intervention pratiquée est le plus souvent la plastie abdominale et 3 mois sont, au minimum nécessaires avant d’envisager une intervention sur les bras, les cuisses ou la poitrine.