Canal carpien

Le syndrome du canal carpien est une pathologie fréquente, en particulier chez les femmes de 50-60 ans. S’il n’existe pas de cause particulière, les effets sont bien connus par toutes les personnes qui en souffrent.

Pourquoi faut-il opérer un canal carpien ?

  • Vous avez des “fourmis” dans une main ou dans les deux ?
  • Vous êtes souvent réveillé la nuit et le matin vous avez du mal à vous servir de la main ?
  • Ces fourmillements vous gênent pour travailler, téléphoner ou conduire ?
  • Vous ressentez des douleurs dans l’avant-bras, avec une sensation de main lourde et gonflée ?
  • Vous avez l’impression de sentir moins bien au bout des doigts, d’avoir perdu de la force et de l’habileté manuelle ?
  • Il vous arrive de lâcher des objets ?

Tous ces troubles sont dus à la compression du nerf médian dans le canal carpien, situé de la base du poignet au milieu de la paume de la main. Ce petit tunnel permet le passage des tendons qui servent à plier les doigts et du nerf médian qui transmet les signaux entre la main et le cerveau, sous forme d’influx électrique. Lorsque le canal est trop petit ou lorsque les tendons sont trop gros, le nerf est écrasé, ce qui engendre le syndrome du canal carpien.

Un électromyogramme pratiqué par un neurologue est indispensable pour confirmer le diagnostic. Cet examen peut être prescrit par votre médecin traitant. Si la pathologie est peu évoluée, un traitement médical est possible : infiltrations, attelles, anti-inflammatoires. Sinon, il faut envisager une prise en charge chirurgicale avant de perdre toute sensibilité des doigts.

En quoi consiste l’opération du canal carpien ?

Le tunnel carpien est formé à l’arrière de la main par les os du carpe et à l’avant, par un ligament qui couvre le début de la paume. Le but de l’intervention est d’ouvrir le ligament pour que le nerf ne soit plus écrasé. La technique utilisée par le Dr Frébault est l’endoscopie, qui permet une récupération très rapide.

Une micro caméra est introduite dans la main par une petite incision de 1 cm au niveau du poignet. Elle permet au chirurgien de réaliser l’intervention à vue. Dans de rares cas, si la visualisation n’est pas bonne, il peut être amené à pratiquer une ouverture plus grande, mais il ne s’agit pas d’une complication.

Comment se déroule l’opération du canal carpien ?

L’intervention chirurgicale est réalisée en ambulatoire, à la clinique de l’Infirmerie Protestante de Lyon :

  • Hospitalisation de jour : vous rentrez le matin et sortez le soir
  • Anesthésie locale du bras
  • Pansement pendant 15 jours : hermétiques, ils permettent de se laver et sont renouvelés tous les 3 jours par une infirmière
  • Retrait des points au bout de 15 jours par l’infirmière

Que se passe-t-il après l’intervention ?

Comme il s’agit d’une intervention peu douloureuse, seul du paracétamol est prescrit. Dés la première nuit, vous n’êtes plus réveillé par les “fourmis” habituelles.

IMPORTANT

  • aucune rééducation n’est nécessaire. Cependant, vous perdez de la force, c’est pourquoi le port de charges lourdes doit être évitée.
  • Pour retrouver rapidement la force de votre main, vous devez vous en servir dès le lendemain de l’intervention. Vous avez le droit d’effectuer tous les gestes de la vie courante, travailler, conduire sur de petits trajets, etc.

Les échecs et les récidives sont très rares. 10 à 15 jours après l’opération, des douleurs de la paume de la main peuvent survenir en position d’appui ou de torsion. Elles vont disparaître progressivement et les complications sont peu fréquentes, la principale étant l’algodystrophie (1% des cas).

La durée d’arrêt de travail varie d’une personne à l’autre, en fonction du métier exercé.

FICHE D'INFORMATIONS